« Un Projet de Décroissance », de la théorie á la pratique : Campagne de financement participatif de Cargonomia

Cargonomia : centre logistique de distribution de nourriture locale et bio, au moyen de vélos cargos construits sur place de façon artisanale

Un de nos co-auteurs vient de lancer une campagne afin de financer un nouveau projet Cargonomia.

Dans notre ouvrage Un Projet de Décroissance nous présentons différentes initiatives participant á cette transition qui est en marche. Nous aussi sommes engagés dans ces révolutions tranquilles…

Nous vous invitons á soutenir la campagne de financement participatif pour Cargonomia:

Merci de relayer dans vos réseaux et aussi de soutenir ce chouette projet. :)

https://www.indiegogo.com/projects/cargobike-local-food-distribution-hub-budapest/

Cargonomia, c’est un centre logistique de distribution de nourriture locale et bio, au moyen de vélos cargos construits sur place de façon artisanale.

Emission radio de présentation de Cargonomia sur Tilos Radio avec Hu-lala.org:

 

Cargonomia est la formalisation de la coopération entre principalement trois acteurs impliqués dans l’économie sociale et solidaire et participant à la construction de transition vers plus de soutenabilité. Ainsi ce projet réunit la ferme en biodynamie de Zsambok qui propose des paniers AMAP, la coopérative sociale Cyclonomia, atelier vélo participatif qui fabrique de manière artisanale ses propres solution low-tech pour le transport de marchandise en milieu urbain et Kantaa, entreprise de coursier.

Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Vidéo : « Un Projet de Décroissance » à l’Alter JT

l'AlterJTL’AJT+ reçoit Vincent Liegey, porte parole du Parti pour la Décroissance et co-auteur de « Un projet de décroissance. Manifeste pour une dotation inconditionnelle d’autonomie ». Qu’est ce que la décroissance ? D’où vient- elle ? Comment organiser l’autonomie des citoyens ? Découvrons cette société post- moderne avec l’un de ses défenseurs les plus pédagogues.

Le livre présenté « Un projet de décroissance, Dotation Inconditionnelle d’Autonomie » est disponible à la boutique militante des désobéissants : http://www.la-boutique-militante.com/vivre-ensemble/360-un-projet-de-decroissance.html

Publié dans Dans la presse et sur la toile, Multimédias | Un commentaire

Chronique de Reporterre : Vous voulez des emplois ? Choisissez la décroissance


A Totnes, lieu de naissance du mouvement des Villes en transition, on apprend à réinventer, à se réappoprier l’économie. Et à travers l’Europe, comme par exemple à Budapest avec Cargomania, les initiatives locales créent des emplois dans des activités soutenables et durables, alternatives à l’emploi salarié et réponse pertinente au chômage.

ReporterreNous publions régulièrement des chroniques sur l’excellent quotidien de l’écologie Reporterre.net : 

J’ai passé une semaine magnifique à Totnes, lieu de naissance du mouvement des Villes en transition. Plus précisément j’étais invité au Schumacher College pour une semaine studieuse sur comment réinventer, ou plutôt se réapproprier, remettre à sa place l’économie : Generation for a new economy. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile | Laisser un commentaire

Degrowth radio: Open Source on Radiozora

Tonight, live on Radiozora, Chill channel from 7 pm: Cargonomia

As a peak of our Open Source series, this episode celebrates the birth of Cargonomia, a forward-looking project that blends several socially and environmentally conscious ideas and movements that include Cyclonomia Do it Yourself Bicycle Social Cooperative, Zsamboki Biokert, an organic vegetable farm and sustainable agriculture community education center which distributes weekly vegetable boxes to food communities in Budapest, and Kantaa, a self organized bike messenger and delivery company”.

We made a first radio programme on Radiozora in July 2014, Introduction to Degrowth:

We decided to keep going with a monthly programme « Open Source » and met again in September 2014:

Degrowth and food production with Logan and Zsámbok Organic Garden:

Degrowth and DiY, low-tech and Cyclonomia:

Degrowth sources: Karl Polanyi and Nicholas Georgescu-Roegen:

Degrowth and Transition network with Tracey Wheatley and Transition in Hungary.

Our last programme was (soon online): Degrowth sources 2: Ivan Illich, Cornelius Castoriadis and André Gorz.

With Sara Feher and Vincent Liegey.
Thanks Adrien, Logan, Tracey and Radiozora.

Publié dans A Degrowth Project, Multimédias | 2 commentaires

Un Projet de Décroissance au Forum Social Mondial de Tunis

ReporterreNous publions régulièrement des chroniques sur l’excellent quotidien de l’écologie Reporterre.net : 

Un décroissant au Forum Social

7 avril 2015 Vincent Liegey

Je rentre de Tunis où j’étais invité à une rencontre participative : « Connect the cricles » (relier les cercles). Cette rencontre a eu lieu dans le cadre du Forum Social Mondial (FSM).

Je n’avais jamais été en Tunisie. De même, c’était mon premier forum social mondial.
J’ai hésité avant d’accepter l’invitation. D’une part, je suis toujours l’un des premiers à critiquer l’absurdité de ces séjours touristiques courts dans des pays lointains et d’autre part je suis assez sceptique sur la pertinence et la cohérence de ces grandes messes que représentent ces forum sociaux.

J’ai toutefois dit oui pour plusieurs raisons… et je n’ai pas été déçu par mon séjour en Tunisie.

La Tunisie, entre dépendance au tourisme de masse et envie d’émancipation et d’autonomie

La Tunisie connaît un contexte politique intéressant et difficile quatre ans après la chute de Ben Ali. De plus ce forum-rencontre se tenait quelques jours après l’attaque sanglante du Bardo. Malgré les craintes de mes proches, je n’ai pas hésité et, comme presque tous les participants, n’ai pas annulé mon séjour en Tunisie. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si c’était le deuxième Forum social mondial organisé à Tunis.

Beaucoup de rencontres et de discussions chaleureuses avec des tunisiens rencontrés aussi bien dans les rue de Tunis qu’au forum. J’ai senti un pays dans un entre deux : l’enthousiasme citoyen d’un peuple jeune, dynamique et plein d’envies, qui sait qu’il peut renverser une dictature et en même temps de la déception et de l’exaspération de ne pas voir les choses s’améliorer. De plus, le danger djihadiste pèse.
Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

Projection de « Villes Fertiles » le vendredi 17 avril à Paris avec un Projet de Décroissance

L’Institut Hongrois à Paris et les Films du réveil

ont le plaisir de vous inviter à la première de

Villes fertiles,

un film de Suzanne Körösi.

La projection en version sous titrée aura lieu

vendredi 17 avril à 20h

à l’Institut Hongrois, 92, rue Bonaparte, 75006 Paris

M° Luxembourg, Saint Sulpice ou Mabillon.

Elle sera suivie d’une table ronde avec la participation de
Sébastien Goelzer, urbaniste, cofondateur de l’association Vergers Urbains,
Antoine LAGNEAU, chargé de mission agriculture urbaine à Natureparif, Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile de France,
Stéphane Madelaine, coauteur de « Un Projet de Décroissance » chez Utopia.
en présence de la réalisatrice

***

Nous vous remercions de diffuser l’invitation à vos amis et à vos réseaux

***

Le dernier film de Suzanne Körösi nous emmène à Budapest, sa ville natale, où l’agriculture urbaine a une longue et riche tradition. Fait unique, c’étaient des maraîchers bulgares, vivant en Hongrie depuis environ cent cinquante ans, qui cultivaient les légumes dans la capitale et dans ses quartiers périphériques. Jusqu’aux années 1980, ils vendaient leurs légumes, produits sans engrais chimique et avec une faible consommation d’énergie ; on les côtoyait quotidiennement sur les marchés de la ville. Aujourd’hui la génération des 20-30 ans ne connaît plus cette minorité qui fournissait pourtant plus de 70 % des légumes consommés par les Budapestois. Où sont les maraîchers bulgares d’antan ?

Cinq d’entre eux, qui sont encore en activité, nous racontent leur histoire en Hongrie et nous parlent des mécanismes qui les étouffent depuis l’entrée de la Hongrie dans l’Union Européenne.

Parallèlement, la réalisatrice est allée visiter les quartiers du sud-est de Budapest, qui grouillent d’idées et d’initiatives. Elles s’inspirent à la fois des traditions de Wekerle, une ville-jardin florissante avant la deuxième guerre mondiale, et du mouvement des villes en transition. On y est à la recherche de moyens de faire face collectivement au réchauffement climatique et aux crises énergétiques à venir. Cultiver de nouveau les jardins potagers en ville en est un.

A écouter aussi, l’émission de hu-lala.org avec la réalisatrice :

Villes fertiles – Où sont passés les maraîchers bulgares de Budapest ?

L’équipe des Films du Réveil
http://lesfilmsdureveil.free.fr

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

« La décroissance s’inscrit dans une tradition politique de gauche »

Interview réalisé par Le Comptoir avec l’objecteur de croissance et militant politique, Vincent Liegey, membre et porte-parole du Parti pour la décroissance (PPLD) depuis 2008. Il est co-auteur d’un livre intitulé « Un projet de décroissance. Manifeste pour une dotation inconditionnelle d’autonomie » (Utopia) paru en 2013. Nous avons souhaité le rencontrer afin de discuter avec lui de « décroissance », concept qui selon son parti « remet avant tout en question notre société de consommation sans hypothéquer nos acquis démocratiques, sociaux et culturels ».

Le Comptoir : Quel projet la décroissance propose-t-elle pour la société ?

Vincent Liégey : La décroissance, avant d’être un projet, est un outil sémantique qui a pour objectif d’ouvrir des débats de société sur le fait qu’une croissance infinie dans un monde fini est d’une part impossible, pour des raisons physiques, énergétiques et écologiques évidentes, et d’autre part non souhaitable. En effet, nous vivons dans une société dominée par la religion de la croissance et nous devons poser la question du sens : qu’est-ce qu’on produit, comment et pour quel usage ? La croissance pour la croissance nous rend-elle vraiment heureux ?

À partir de ce rejet, on peut ouvrir des portes et commencer à discuter de ce qui serait souhaitable de construire ensemble. Ainsi, la décroissance est une matrice de réflexions, d’expérimentations et de propositions susceptibles d’amorcer des transitions démocratiques et sereines vers de nouveaux modèles de sociétés à inventer, créer, expérimenter et construire qui seraient à la fois soutenables mais surtout désirables, conviviaux et autonomes. Continuer la lecture

Publié dans Dans la presse et sur la toile | Un commentaire

Aux milliardaires qui nous gouvernent

Aujourd’hui, un milliardaire entend réformer le cyclisme. Pour reprendre la formule du journal L’Equipe, c’est décapant. Pour nous, c’est même révélateur du glissement vers lequel l’oligarchie entend conduire le sport et, plus globalement la société. Derrière la vision de Oleg Tinkov* sur le cyclisme, se dessine un imaginaire, toujours plus centré sur l’économie et le profit, avec comme étalon, l’argent. Toujours et encore.

Soyons clairs, nous ne sommes pas des défenseurs du sport cycliste, et encore moins du sport de compétition. Par contre, nous ne pouvons que regretter la vision de Tinkov qui « rêve de managers modernes, à la pointe de la technologie, portés sur la diététique et la préparation scientifique », de moyens financiers conséquents et de courses qui seraient des shows. C’est toujours plus de sport-spectacle, de sportifs devenant des gladiateurs modernes ; c’est renforcer la marchandisation du sport, donc de la société ; c’est aussi rendre le sport toujours plus tributaire de la technologie. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

« Un Projet de Décroissance » et le voyage ? – Interview de Vincent Liegey par Mikaël Faujour pour les Voyageurs du Net

Interview de Vincent Liegey par Mikaël Faujour pour les Voyageurs du Net (30 mars 2015).

Objecteur de croissance, membre du Parti Pour la Décroissance, Vincent Liegey est l’une des figures de ce courant (la décroissance) que l’on peut à bon droit considérer comme l’un des seuls courants politiques authentiquement révolutionnaires dans sa cohérence d’ensemble, en rupture avec les grands dogmes modernes dont le désastre environnemental n’en finit plus de confirmer l’évident mensonge : Croissance, Développement, Consommation de masse, Vitesse, Travail, technolâtrie, etc. Il nous a paru donc judicieux, après avoir antécédemment interrogé un autre promoteur de la décroissance, Paul Ariès, de le consulter pour penser le voyage autrement, avec le goût de la lenteur, la curiosité patiente pour l’Autre, hors des cadres préconçus du tout-marchand et du consommer-vite.

Votre biographie, sur le site Projet Décroissance, signale que vous avez « travaillé dans la recherche à la Nouvelle-Orléans, dans la diplomatie et les coopérations à Budapest en Hongrie ». Que vous ont appris ces expériences d’immersion à l’étranger (et, éventuellement, d’autres non mentionnées)? En quoi ont-elles nourri votre pensée sur la décroissance ?

Les voyages forment la jeunesse. J’ai eu cette chance, pas seulement de voyager mais de partir vivre à l’étranger. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile | Un commentaire

A Degrowth Project in Tunis: “Towards a World Citizens’ Movement: Connecting the circles” – 25-26 March

11

After the « European Citizens’ Summit« , a « Degrowth Project » will participate in the conference “Towards a World Citizens’ Movement: Connecting the circles” planned for March 25th and 26th in Tunis in the framework of the World Social Forum.

The conference will be split in 2 parts, very distinct from one another even if connected. The first day, March 25th, will be an open assembly as part of the World Social Forum programme. The second day, March 26th, will be a closed strategy workshop where participants will take concrete decisions and commit to actions towards a World Citizens Movement.

More information, registration on: http://deeep.org/global-movement/global-conference-2015/

 

Publié dans A Degrowth Project | Un commentaire