Projection de « Villes Fertiles » le vendredi 17 avril à Paris avec un Projet de Décroissance

L’Institut Hongrois à Paris et les Films du réveil

ont le plaisir de vous inviter à la première de

Villes fertiles,

un film de Suzanne Körösi.

La projection en version sous titrée aura lieu

vendredi 17 avril à 20h

à l’Institut Hongrois, 92, rue Bonaparte, 75006 Paris

M° Luxembourg, Saint Sulpice ou Mabillon.

Elle sera suivie d’une table ronde avec la participation de
- Sébastien Goelzer, urbaniste, cofondateur de l’association Vergers Urbains,
- Antoine LAGNEAU, chargé de mission agriculture urbaine à Natureparif, Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Ile de France,
- Stéphane Madelaine, coauteur de « Un Projet de Décroissance » chez Utopia.
en présence de la réalisatrice

***

Nous vous remercions de diffuser l’invitation à vos amis et à vos réseaux

***

Le dernier film de Suzanne Körösi nous emmène à Budapest, sa ville natale, où l’agriculture urbaine a une longue et riche tradition. Fait unique, c’étaient des maraîchers bulgares, vivant en Hongrie depuis environ cent cinquante ans, qui cultivaient les légumes dans la capitale et dans ses quartiers périphériques. Jusqu’aux années 1980, ils vendaient leurs légumes, produits sans engrais chimique et avec une faible consommation d’énergie ; on les côtoyait quotidiennement sur les marchés de la ville. Aujourd’hui la génération des 20-30 ans ne connaît plus cette minorité qui fournissait pourtant plus de 70 % des légumes consommés par les Budapestois. Où sont les maraîchers bulgares d’antan ?

Cinq d’entre eux, qui sont encore en activité, nous racontent leur histoire en Hongrie et nous parlent des mécanismes qui les étouffent depuis l’entrée de la Hongrie dans l’Union Européenne.

Parallèlement, la réalisatrice est allée visiter les quartiers du sud-est de Budapest, qui grouillent d’idées et d’initiatives. Elles s’inspirent à la fois des traditions de Wekerle, une ville-jardin florissante avant la deuxième guerre mondiale, et du mouvement des villes en transition. On y est à la recherche de moyens de faire face collectivement au réchauffement climatique et aux crises énergétiques à venir. Cultiver de nouveau les jardins potagers en ville en est un.

A écouter aussi, l’émission de hu-lala.org avec la réalisatrice :

Villes fertiles – Où sont passés les maraîchers bulgares de Budapest ?

L’équipe des Films du Réveil
http://lesfilmsdureveil.free.fr

Publié dans Agenda | Laisser un commentaire

La DIA/RMA en BD dans La Gazette de Gouzy

Cliquez sur l’image pour lire la Gazette.
Ou télécharger le fichier d’impression pour imprimer la Gazette.

N’hésitez pas à la partager la source : clic

 

Publié dans Actualités, Dotation Inconditionnelle d'Autonomie, Multimédias | Un commentaire

Et si tous les Charlies se réappropriaient la politique ?

pas de coté« Le capitalisme canalise les frustrations des hommes, les empile, comme il accumule le capital, et fait gonfler des bulles qui finissent par crever comme des bombes. » Bernard Maris

Il y a presque 20 ans sortait sur les écrans La Haine. Ce film raconte l’histoire de notre pays, la France, en chute libre : « au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien. Mais l’important n’est pas la chute, c’est l’atterrissage. »
Nous ne voulions pas voir la chute. Nous venons de nous prendre en pleine figure cet atterrissage d’une terrible violence. Cette tragédie n’est que la partie émergée, spectaculaire, d’un mal bien plus profond.

Notre société crée des monstres. Ces monstres sont nés en France et ont grandi en France. Comment se fait-il que notre société échoue à faire grandir des enfants dans un environnement serein et apaisé ? Comment se fait-il que des franges entières de la population se réfugient dans des communautés étanches, voire hostiles, les unes des autres, qu’elles soient religieuses ou pas (la religion n’explique pas tout) ?

N’est-ce pas là une nouvelle occasion d’interroger notre modèle de développement occidental ? Sommes-nous assez irresponsables, voire cynique, pour prétendre qu’il est le père de sociétés sereines, paisibles et fraternelles ? Sommes-nous assez naïfs pour s’étonner de la haine et des violences qu’il enfante ? Continuer la lecture

Publié dans Actualités | 3 commentaires

Ré-enchanter la politique avec la décroissance

Ré-enchanter la politique avec la décroissance
Publié le 05/12/2014 La Tribune, acteurs de l’économie.

Face à la morosité ambiante, n’est-il pas grand temps de faire des pas de côté ? Face au dogme de la croissance, des alternatives existent et sont déjà en marche un peu partout en France et dans le monde.

Aujourd’hui, encore et encore, face à la morosité ambiante, les pouvoirs politiques n’ont qu’une solution en tête : des appels inespérés à un retour à la croissance. Ce fut récemment le cas avec le plan d’Emmanuel Macron « pour relancer la croissance » ou encore la « croissance verte » que devrait nous apporter l’illusoire projet de transition énergétique de Ségolène Royal.

Un marteau dans la tête

Quand on a un marteau dans la tête on voit tous les problèmes sous forme de clous. Ce marteau c’est l’économie, avec le mythe de la croissance qui y est associé, et il est dans la tête de tous nos gouvernants.
Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile | Un commentaire

Un Projet de Décroissance au Forum Social Mondial de Tunis

ReporterreNous publions régulièrement des chroniques sur l’excellent quotidien de l’écologie Reporterre.net : 

Un décroissant au Forum Social

7 avril 2015 Vincent Liegey

Je rentre de Tunis où j’étais invité à une rencontre participative : « Connect the cricles » (relier les cercles). Cette rencontre a eu lieu dans le cadre du Forum Social Mondial (FSM).

Je n’avais jamais été en Tunisie. De même, c’était mon premier forum social mondial.
J’ai hésité avant d’accepter l’invitation. D’une part, je suis toujours l’un des premiers à critiquer l’absurdité de ces séjours touristiques courts dans des pays lointains et d’autre part je suis assez sceptique sur la pertinence et la cohérence de ces grandes messes que représentent ces forum sociaux.

J’ai toutefois dit oui pour plusieurs raisons… et je n’ai pas été déçu par mon séjour en Tunisie.

La Tunisie, entre dépendance au tourisme de masse et envie d’émancipation et d’autonomie

La Tunisie connaît un contexte politique intéressant et difficile quatre ans après la chute de Ben Ali. De plus ce forum-rencontre se tenait quelques jours après l’attaque sanglante du Bardo. Malgré les craintes de mes proches, je n’ai pas hésité et, comme presque tous les participants, n’ai pas annulé mon séjour en Tunisie. Ce n’est pas un hasard d’ailleurs si c’était le deuxième Forum social mondial organisé à Tunis.

Beaucoup de rencontres et de discussions chaleureuses avec des tunisiens rencontrés aussi bien dans les rue de Tunis qu’au forum. J’ai senti un pays dans un entre deux : l’enthousiasme citoyen d’un peuple jeune, dynamique et plein d’envies, qui sait qu’il peut renverser une dictature et en même temps de la déception et de l’exaspération de ne pas voir les choses s’améliorer. De plus, le danger djihadiste pèse.
Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Un commentaire

« La décroissance s’inscrit dans une tradition politique de gauche »

Interview réalisé par Le Comptoir avec l’objecteur de croissance et militant politique, Vincent Liegey, membre et porte-parole du Parti pour la décroissance (PPLD) depuis 2008. Il est co-auteur d’un livre intitulé « Un projet de décroissance. Manifeste pour une dotation inconditionnelle d’autonomie » (Utopia) paru en 2013. Nous avons souhaité le rencontrer afin de discuter avec lui de « décroissance », concept qui selon son parti « remet avant tout en question notre société de consommation sans hypothéquer nos acquis démocratiques, sociaux et culturels ».

Le Comptoir : Quel projet la décroissance propose-t-elle pour la société ?

Vincent Liégey : La décroissance, avant d’être un projet, est un outil sémantique qui a pour objectif d’ouvrir des débats de société sur le fait qu’une croissance infinie dans un monde fini est d’une part impossible, pour des raisons physiques, énergétiques et écologiques évidentes, et d’autre part non souhaitable. En effet, nous vivons dans une société dominée par la religion de la croissance et nous devons poser la question du sens : qu’est-ce qu’on produit, comment et pour quel usage ? La croissance pour la croissance nous rend-elle vraiment heureux ?

À partir de ce rejet, on peut ouvrir des portes et commencer à discuter de ce qui serait souhaitable de construire ensemble. Ainsi, la décroissance est une matrice de réflexions, d’expérimentations et de propositions susceptibles d’amorcer des transitions démocratiques et sereines vers de nouveaux modèles de sociétés à inventer, créer, expérimenter et construire qui seraient à la fois soutenables mais surtout désirables, conviviaux et autonomes. Continuer la lecture

Publié dans Dans la presse et sur la toile | Un commentaire

Aux milliardaires qui nous gouvernent

Aujourd’hui, un milliardaire entend réformer le cyclisme. Pour reprendre la formule du journal L’Equipe, c’est décapant. Pour nous, c’est même révélateur du glissement vers lequel l’oligarchie entend conduire le sport et, plus globalement la société. Derrière la vision de Oleg Tinkov* sur le cyclisme, se dessine un imaginaire, toujours plus centré sur l’économie et le profit, avec comme étalon, l’argent. Toujours et encore.

Soyons clairs, nous ne sommes pas des défenseurs du sport cycliste, et encore moins du sport de compétition. Par contre, nous ne pouvons que regretter la vision de Tinkov qui « rêve de managers modernes, à la pointe de la technologie, portés sur la diététique et la préparation scientifique », de moyens financiers conséquents et de courses qui seraient des shows. C’est toujours plus de sport-spectacle, de sportifs devenant des gladiateurs modernes ; c’est renforcer la marchandisation du sport, donc de la société ; c’est aussi rendre le sport toujours plus tributaire de la technologie. Continuer la lecture

Publié dans Actualités | Laisser un commentaire

« Un Projet de Décroissance » et le voyage ? – Interview de Vincent Liegey par Mikaël Faujour pour les Voyageurs du Net

Interview de Vincent Liegey par Mikaël Faujour pour les Voyageurs du Net (30 mars 2015).

Objecteur de croissance, membre du Parti Pour la Décroissance, Vincent Liegey est l’une des figures de ce courant (la décroissance) que l’on peut à bon droit considérer comme l’un des seuls courants politiques authentiquement révolutionnaires dans sa cohérence d’ensemble, en rupture avec les grands dogmes modernes dont le désastre environnemental n’en finit plus de confirmer l’évident mensonge : Croissance, Développement, Consommation de masse, Vitesse, Travail, technolâtrie, etc. Il nous a paru donc judicieux, après avoir antécédemment interrogé un autre promoteur de la décroissance, Paul Ariès, de le consulter pour penser le voyage autrement, avec le goût de la lenteur, la curiosité patiente pour l’Autre, hors des cadres préconçus du tout-marchand et du consommer-vite.

Votre biographie, sur le site Projet Décroissance, signale que vous avez « travaillé dans la recherche à la Nouvelle-Orléans, dans la diplomatie et les coopérations à Budapest en Hongrie ». Que vous ont appris ces expériences d’immersion à l’étranger (et, éventuellement, d’autres non mentionnées)? En quoi ont-elles nourri votre pensée sur la décroissance ?

Les voyages forment la jeunesse. J’ai eu cette chance, pas seulement de voyager mais de partir vivre à l’étranger. Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile | Un commentaire

A Degrowth Project in Tunis: “Towards a World Citizens’ Movement: Connecting the circles” – 25-26 March

11

After the « European Citizens’ Summit« , a « Degrowth Project » will participate in the conference “Towards a World Citizens’ Movement: Connecting the circles” planned for March 25th and 26th in Tunis in the framework of the World Social Forum.

The conference will be split in 2 parts, very distinct from one another even if connected. The first day, March 25th, will be an open assembly as part of the World Social Forum programme. The second day, March 26th, will be a closed strategy workshop where participants will take concrete decisions and commit to actions towards a World Citizens Movement.

More information, registration on: http://deeep.org/global-movement/global-conference-2015/

 

Publié dans A Degrowth Project | Un commentaire

Chronique de Reporterre : Obsolescence programmée, autonomie, capitalisme et Décroissance

ReporterreNous publions régulièrement des chroniques sur l’excellentquotidien de l’écologie Reporterre.net : 

 La semaine dernière j’ai dû faire face à un terrible problème : le chargeur de mon ordinateur portable s’est tout d’un coup arrêté de fonctionner…

Il faut dire que mon portable, acheté d’occasion, a plus de huit ans ! Je me suis donc dit qu’il ne devait pas être difficile de trouver un chargeur de deuxième main inutilisé… d’autant plus que les nouvelles générations de la même marque symbolisée par un fruit continuent à utiliser les mêmes chargeurs.

Ayant juste assez de batterie, j’ai envoyé quelques messages sur des réseaux sociaux et à des amis utilisant la même marque que moi. Toutes les réponses allaient dans le même sens : « Toi aussi ? », « Y a pas le choix, il faut en acheter un en Chine sur Internet, sinon il faut casquer avec un nouveau au magasin de la même marque… »

Réparer un chargeur irréparable

Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile | 2 commentaires

« Un Projet de Décroissance » sur Radio Campus Besançon

Nous étions de passage dans le Jura en mars 2014 et en avons profiter pour faire étape à Besançon, ville de Pierre-Joseph Proudhon et Charles Fourier, pour une émission sur Radio Campus :

UniversCiteMag-110314-Projet-Decroissance-et-colloque-droit-action-de-groupe by Campus Besançon Redaction Univ on Mixcloud

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile, Multimédias | Un commentaire

« Un Projet de Décroissance » sur France Culture : La décroissance peut-elle être autre chose qu’un projet individuel ?

Du Grain à moudre

Nous étions invités à l’émission du Grain à moudre le mardi 6 janvier 2015 :

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

france-culture« Pour François Hollande, il n’y a pas 36 façons de faire baisser le chômage. Il n’y en a qu’une : le retour de la croissance. « Si nous avons plus de croissance », expliquait hier le chef de l’État sur France Inter, « nous aurons moins de chômage », « je ferai tout pour que la croissance soit la plus haute possible en 2015 et en 2016 ». Voilà des propos qui ont du réjouir Thomas Piketty. Pour justifier son refus de la Légion d’honneur, l’économiste expliquait la semaine dernière que le gouvernement avait mieux à faire que de décerner des honneurs, qu’il ferait mieux « de se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe ».

Continuer la lecture

Publié dans Actualités, Dans la presse et sur la toile, Multimédias | Un commentaire

Pierre Rabhi à Budapest pour présenter deux livres en hongrois

Pierre Rabhi était à Budapest pour quelques jours à la mi-novembre pour présenter la sortie en hongrois de deux livres. Il a aussi participé à une rencontre autour de l’agro-écologie, des circuits-courts et des agricultures familiales, co-organisée, entre autres par l’Institut Français de Budapest, le Ministère de l’agriculture hongrois. Enfin, Pierre Rabhi a aussi participé à une projection-débat de l’excellent film de Philippe Borrel, « L’Urgence de Ralentir ». Toutes ces manifestations ont rencontré un vif succès. L’occasion pour remercier toutes celles et ceux qui ont participé à l’organisation de ces rencontres.

Pour se procurer le livre en hongrois « Hogy megmaradjon az élet« .

Nous reproduisons ci-dessous la préface de l’édition hongroise de « L’Offrande au crépuscule », écrite par Vincent Liegey.

pierre rabhi livre« La traduction en hongrois du livre de Pierre Rabhi, L’offrande au crépuscule est soutenue par l’Institut Français de Budapest et s’inscrit ainsi dans la dynamique de ces dernières années autour de la Décroissance et des enjeux de l’agriculture. En effet, en mars 2011, Serge Latouche était à Budapest pour présenter la traduction hongroise de son Petit traité de la Décroissance sereine. En novembre 2012, quelques semaines après un colloque sur les circuits-courts très remarqué, c’était au tour de Marie-Monique Robin de venir présenter une autre vision de l’agriculture avec son film documentaire Les Moissons du Futur, sous-titré en hongrois. L’année dernière a été marquée par la sortie d’Un Projet de Décroissance que j’ai co-écrit avec Anisabel Veillot, Christophe Ondet et Stéphane Madelaine. La boucle est bouclée avec la sortie en hongrois de ce livre et la venue de Pierre Rabhi à Budapest à l’occasion d’un grand colloque sur l’agroécologie qui aura lieu à l’Institut Français de Budapest le 13 novembre 2014.

Continuer la lecture

Publié dans Dans la presse et sur la toile | Laisser un commentaire