Et si on s’intéressait aux vrais problèmes ?

Ces derniers jours, un saltimbanque haineux devenu l’idiot utile d’un système, qui n’en finit plus de sombrer, fait la une des médias grâce à M. Valls, le même qui souhaite « concilier la gauche avec la pensée libérale » (!).

Et si nous évitions de tomber dans le panneau pour nous emparer des vrais problèmes ?

Au lieu de perdre notre temps à faire le jeu d’un Ministre de l’Intérieur en quête de pouvoir et, de se diviser sur la signification du « geste de la quenelle », pourquoi ne pas se recentrer sur les véritables problèmes de notre société :

– Pour une décroissance des inégalités car ces discussions nous font oublier qu’en 2013 la fortune des milliardaires a augmenté de 16% en 2013 ! Alors pourquoi ne pas débattre et réfléchir sur la mise en place d’un Revenu Maximum Acceptable ?

– Pour sortir de la pression économique et sociale et de la peur du lendemain, rien de tel que d’entretenir les peurs avec cet argument fallacieux de la crise pour encore mieux exacerber les haines. Ne vaudrait-il pas mieux de réfléchir au partage du travail et à la mise en place d’un revenu de base, plus ou moins démonétarisé ?

– Pour une décolonisation de nos imaginaires afin d’évacuer la frustration inhérente au système croissanciste et cesser de croire que notre voisin profiterait plus du système ou aurait un plus bel écran plat. Ne devrions-nous pas revenir à des questions plus essentielles pour chercher plus de solidarité et de convivialités’opposant ainsi à la jalousie et à l’individualisme qui provoquent repli et haine ?

– Pour accompagner et encourager la transition sociétale. Au lieu de gaspiller de l’énergie dans des débats stériles, ne devrions-nous pas nous retrouver, avec nos voisins, nos amis et nos familles – quelle que soient nos origines, nos religions ou nos couleurs de peau -, pour envisager de nouvelles manières d’échanger, pour débattre du vivre ensemble, et pour décider de nos productions, de nos outils, ou de nos savoir-faire ?

Collectif « Un Projet de Décroissance »
www.Projet-Decroissance.net

« […] La condition pour réussir cette transformation radicale de l’économie est « une forte adhésion de tous et une participation à cette volonté de changement ». Pour le moins… Mais il faut bien commencer un jour, et ce petit livre stimulant y contribue incontestablement. » Hervé Kempf dans Le Monde.

« […] Et le succès rencontré par l’ouvrage peut laisser penser que «la transition est bel et bien en marche».  » Emmanuel Daniel sur Slate.fr.

Les essentiels :

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Et si on s’intéressait aux vrais problèmes ?

  1. Ping : Et si on s’intéressait aux vrais p...

Les commentaires sont fermés.